Se préparer et réussir au concours de Conseiller des Affaires Étrangères

Bordeaux : 05 33 05 25 42

Lyon : 04 37 23 07 87

Paris : 09 52 08 64 69

Toulouse : 05 61 22 66 07

Logo Zêta Fonction Publique

Ensemble pour faire aboutir vos projets professionnels !

Prépa concours Conseiller des Affaires Étrangères à Toulouse, Bordeaux, Lyon et Paris

La préparation aux concours externe ou interne de Conseiller des Affaires Étrangères (CAE), formule annuelle à temps plein, s’adresse à toutes celles et ceux qui, conscient(e)s de la sévérité de la sélection, souhaitent s’investir à temps complet dans la poursuite de ce seul objectif. Le candidat suit un cycle préparatoire au concours CAE qui l’intègre dans une scolarité totale. L’enseignement, qui vous mobilise du lundi au vendredi, matin et après-midi, dans un emploi du temps volumineux et compact, implique de votre part une très large disponibilité. Cette formule permettra au candidat d’acquérir les connaissances et les méthodes propres aux épreuves, écrites et orales, du concours de Conseiller des Affaires Étrangères, externe ou interne. La préparation peut être suivie dans l’un quelconque de nos établissements si vous habitez à Bordeaux, Lyon, Paris ou Toulouse, ou par visioconférence sinon.

Calendrier et modalités de la prépa annuelle

  • Début des cours : 3e lundi de septembre
  • Fin de la Prépa aux écrits : veille des épreuves
  • Prépa à l’oral : 8 semaines avant l’épreuve
  • Format : cours en classe ou en web classe
  • Mode d’évaluation : concours blancs (consulter la documentation)
  • Admission : sur dossier

Vous souhaitez vous soumettre à un entrainement méthodologique dirigé, en direction des épreuves du concours externe ou interne de Conseiller des Affaires Étrangères (CAE), et participer à un concours blanc afin de vous évaluer, nos stages intensifs répondront à vos attentes. Organisées plusieurs fois dans l’année, et plus particulièrement à l’approche des épreuves, cette formule vous donnera toutes les clés et les stratégies pour parfaitement gérer les exercices qui figurent aux concours de recrutement de Conseiller des Affaires Étrangères. Attention, si cette solution séduit beaucoup les candidats parce qu’elle accorde au bachotage une place prépondérante, préfigurant ainsi ce qui les attend précisément le jour J, elle implique néanmoins qu’ils aient en amont acquis un socle de connaissances solide dans les domaines qui font la spécificité du concours CAE. Les sessions intensives s’adressent en effet à des candidats qui dominent déjà les concepts explorés par les concepteurs de sujets.

Calendrier et modalités des stages intensifs

  • Dates : consulter le calendrier présent dans notre documentation
  • Durée : une semaine
  • Epreuves préparées : admissibilité et admission
  • Mode d’évaluation : concours blanc final

Notre prépa en ligne au concours de Conseiller des Affaires Étrangères (CAE) conjugue travail en autonomie sur plateforme et cours du soir animés par des enseignants. La plateforme vous donne accès, avec vos identifiants, à toutes les ressources pédagogiques (le cours, la méthodologie des épreuves, les sujets de concours, les corrigés détaillés) au format PDF. Les cours du soir, suivis par visioconférence, vous permettent d’échanger avec les intervenants et de traiter pas à pas des sujets de concours pour acquérir la méthodologie des exercices qui figurent au concours CAE. Si, pour un motif quelconque, vous n’avez pu assister à un cours, retrouvez-le disponible en REPLAY sur la plateforme. La formule en ligne vous apporte donc tout ce qu’il est nécessaire d’acquérir en termes de savoir et de savoir-faire. Dès concours blancs, organisés selon un calendrier annoncé en début de préparation, vous donnent l’occasion de régulièrement vous évaluer et d’assister à un séminaire de corrections. Après les écrits, une préparation aux épreuves orales, également suivie par visioconférence, prend le relai. Très efficace si l’on s’y tient, la préparation en ligne au concours de Conseiller des Affaires Étrangères conviendra plus particulièrement aux candidat(e)s occupé(e)s en journée par leurs études ou par une activité professionnelle.

Calendrier et modalités de la préparation en ligne

  • Début des cours : 3e lundi de septembre
  • Fin de la Prépa aux écrits : veille des épreuves
  • Prépa à l’oral : 8 semaines avant l’épreuve
  • Moyens pédagogiques : PDF + cours du soir
  • Mode d’évaluation : concours blancs (consulter la documentation)
  • Admission : sur dossier

Quelle que soit la préparation choisie, vous aurez accès, de chez vous et à tout moment, à notre plateforme WEB dédiée à la préparation du concours de Conseiller des Affaires Étrangères (CAE). Munis de vos login et mot de passe, vous pouvez travailler en autonomie en bénéficiant de toutes les ressources pédagogiques nécessaires : tout le cours au format PDF, méthodologies des épreuves, exercices traités pas à pas, sujets de concours assortis de leurs corrections, vidéos de cours disponibles en REPLAY.

À NOTER : Toutes nos préparations, de la plus longue à la plus courte, sont accessibles 100% par visioconférence.

Vous préparer au concours de conseiller des affaires étrangères – Nous proposons aussi :

Le métier du conseiller des affaires étrangères

Les femmes et les hommes du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) défendent et promeuvent les intérêts de la France et des Français dans tous les domaines auprès des pays étrangers et au sein des organisations internationales.
Le taux de mobilité annuel est de 33 % au sein du ministère chargé des Affaires étrangères. La carrière de la plupart des agents du MEAE est caractérisée par une très forte mobilité géographique et fonctionnelle. Les agents titulaires, c’est-à-dire ceux recrutés par concours, sont amenés à changer de poste régulièrement, environ tous les trois ou quatre ans et à alterner leur vie professionnelle entre la France (Paris ou Nantes) et l’étranger.

Conditions d’accès au concours

Vous devez être :

  • ressortissants des États membres de l’Union européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen.
  • jouir de vos droits civiques ;
  • ne pas avoir subi de condamnations figurant au bulletin n°2 du casier judiciaire incompatibles avec l’exercice des fonctions ;
  • le concours externe est ouvert aux candidats titulaires d’une licence, d’un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II

La carrière de Conseiller des Affaires Étrangères

Les conseillers des affaires étrangères débutent en qualité d’expert (d’un dossier ou d’un pays) puis, après quelques années, accèdent à des responsabilités d’encadrement (sous-directeur géographique par exemple). Le corps des conseillers des affaires étrangères constitue le vivier du recrutement des consuls généraux et/ou ambassadeurs français. Traditionnellement, les énarques étaient orientés vers les ambassades occidentales, et les ambassadeurs du Cadre d’Orient attribués aux dossiers asiatiques ou arabes.

En fin de carrière, le conseiller des affaires étrangères a en moyenne passé les deux tiers de son temps à l’étranger. Ces nombreux changements lui demandent une grande disponibilité, mais aussi une ouverture d’esprit et de réelles capacités d’adaptation. Le conseiller des affaires étrangères parle, au minimum, deux langues étrangères.
Ce concours mène à des fonctions à haute responsabilité. Le métier de base des conseillers des affaires étrangères (cadre d’Orient ou cadre général) est celui de conseiller-négociateur. Ils effectuent des tâches de conception et de responsabilité de nature politique, économique, juridique, culturelle ou administrative à l’administration centrale, fonctions diplomatiques, consulaires ou culturelles à l’étranger. En France, ces responsabilités s’exercent dans les domaines politique, économique, juridique, de coopération ou administratif ; à l’étranger, dans les activités diplomatiques, consulaires ou de coopération.

Préparation au concours de conseiller des affaires étrangères

Rémunération

Traitement mensuel brut : de 1 818€ bruts au 1er échelon à 3 711€ bruts au 11ème échelon, puis, en fin de carrière (grade Conseiller des affaires étrangères hors classe), de 5000€.
Au traitement indiciaire s’ajoutent :

  • à l’administration centrale, des primes et indemnités supplémentaires.
  • à l’étranger, une indemnité de résidence variable suivant le pays d’affectation et les fonctions exercées et qui peut atteindre une à quatre fois le traitement de grade. Cette indemnité sert notamment à couvrir des frais spécifiques inhérents à l’exercice des fonctions diplomatiques.
  • à l’administration centrale et à l’étranger, le cas échéant, des majorations familiales.

Les épreuves

Concours externe

Les candidats au concours externe doivent, au moment de l’inscription, opter pour l’une des trois sections géographiques suivantes et pour l’une des langues correspondant à la section choisie :

  • Section Europe orientale et Asie centrale : persan, russe ou turc.
  • Section Asie méridionale et Extrême-Orient : chinois (mandarin), hindi ou japonais.
  • Section Maghreb, Moyen-Orient, Afrique : arabe littéral, haoussa, hébreu, mandingue ou swahili.

Épreuves d’admissibilité

Composition 1

Composition portant sur l’évolution générale politique, économique, sociale et culturelle ainsi que sur le mouvement des idées du monde contemporain (Durée : 5 heures ; coefficient 3).

Épreuve à option
  • Soit en une composition portant sur les questions internationales.
  • Soit en la composition, à partir d’un dossier portant sur le droit public, d’une note ayant pour objet de vérifier l’aptitude à l’analyse et au raisonnement juridiques.

(durée 5 heures, coefficient 3)

Économie

Rédaction, à partir d’un dossier, d’une note ayant pour objet de vérifier l’aptitude à l’analyse de données économiques ainsi que des enjeux économiques et de développement international (Durée : 5 heures, coefficient 3).

Composition 2

Composition portant sur la civilisation, l’histoire, les institutions, la vie politique, les faits sociaux, la géographie économique et humaine et la culture des pays de la section choisie (Durée : 5 heures, coefficient 3).

Pour la section Maghreb, Moyen-Orient, Afrique, deux sujets seront proposés, un sujet portant sur l’Afrique subsaharienne et un sujet portant sur le Maghreb et le Moyen-Orient. Les candidats, ayant choisi cette section, pourront composer indifféremment sur l’un des deux sujets.

Anglais
  • Composition, en anglais, à partir d’une question, rédigée en anglais, liée à l’actualité ;
  • Traduction en français d’un texte rédigé en anglais.

(Durée totale de l’épreuve : 3 heures ; coefficient 2). Toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire.

Épreuve de langue obligatoire

– Section Europe orientale et Asie centrale : persan, russe, turc

– Section Asie méridionale et Extrême-Orient : chinois (mandarin), hindi, japonais

– Section Maghreb, Moyen-Orient, Afrique : arabe littéral, haoussa, hébreu, mandingue, swahili

  • Composition, dans la langue choisie au moment de l’inscription, à partir d’une question, rédigée dans cette même langue, liée à l’actualité ;
  • Traduction en français d’un texte rédigé dans la langue choisie au moment de l’inscription

(Durée totale de l’épreuve : 3 heures ; coefficient 2). Toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire.

Épreuve facultative de gestion des entreprises

Lors de leur inscription les candidats au concours externe peuvent demander à subir une épreuve écrite facultative d’admissibilité portant sur la gestion des entreprises.

Rédaction, à partir d’un dossier, d’une note ayant pour objet de vérifier la capacité du candidat à analyser un cas pratique et son aptitude à proposer des solutions cohérentes, simples et efficaces. Le dossier ne peut excéder 30 pages.

(Durée : 4 heures, coefficient 1). Seuls comptent les points au-dessus de 10 sur 20.

Épreuves d’admission

Entretien avec le jury

Entretien avec le jury, à partir d’une question tirée au sort, visant à apprécier les aptitudes, la personnalité et les motivations du candidat. 

(Préparation : 10 minutes ; durée : 45 minutes ; coefficient 5)

Exposé sur un sujet tiré au sort 1

Exposé sur un sujet tiré au sort relatif à la civilisation, l’histoire, les institutions, la vie politique, les faits sociaux, la géographie économique et humaine et la culture des pays de la section choisie, suivi d’une interrogation orale avec le jury. 

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes dont 10 minutes d’exposé, coefficient 2)

Épreuve à option

Lors de leur inscription les candidats aux concours externe choisiront droit public ou économie. L’épreuve consiste en un exposé sur un sujet tiré au sort portant sur le droit public ou l’économie, suivi d’une interrogation orale.

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes dont 10 minutes d’exposé ; coefficient 2)

Exposé à partir d’un sujet tiré au sort 2

Exposé à partir d’un sujet tiré au sort portant sur les questions relatives à l’Union européenne suivi d’une interrogation orale

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes dont 10 minutes d’exposé ; coefficient 2)

Anglais

L’épreuve consiste en une interrogation orale à partir de la lecture, de la traduction et du commentaire d’un texte rédigé en anglais. 

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes ; coefficient 2 ; toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire).

Épreuve dans la langue choisie pour la sixième épreuve d’admissibilité

L’épreuve consiste en une interrogation orale à partir de la lecture, de la traduction et du commentaire d’un texte rédigé dans cette langue. 

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes ; coefficient 2 ; toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire).

Épreuve facultative

Lors de leur inscription, les candidats aux concours externe peuvent demander à subir une épreuve facultative portant sur une troisième langue étrangère sélectionnée parmi les langues suivantes et non choisie pour l’épreuve écrite d’admissibilité : allemand, amharique, arabe littéral, arabe maghrébin, arabe oriental, birman, bulgare, cambodgien, chinois (cantonais), chinois (mandarin), coréen, espagnol, grec, haoussa, hébreu, hindi, hongrois, italien, japonais, laotien, malais-indonésien, malgache, mandingue, néerlandais, norvégien, ourdou, pashtou, persan, peul, polonais, portugais, roumain, russe, serbo-croate, suédois, swahili, tchèque, thaï, turc ou vietnamien.

L’épreuve de langue facultative consiste en une interrogation orale à partir de la lecture, de la traduction et du commentaire d’un texte rédigé dans cette langue

(Préparation : 20 minutes ; durée : 20 minutes ; coefficient 1).

Seuls comptent, en vue de l’admission, les points au-dessus de 10 sur 20.

Concours interne

Les candidats au concours interne doivent, lors de leur inscription, opter pour l’une des quatre sections géographiques suivantes et pour l’une des langues correspondant à la section choisie :

  • Section Europe orientale et Asie centrale : persan, russe ou turc.
  • Section Asie méridionale et Extrême-Orient : chinois (mandarin), hindi ou japonais.
  • Section Maghreb, Moyen-Orient, Afrique: arabe littéral, haoussa, hébreu, mandingue ou swahili.
  • Europe centrale : allemand

Épreuves d’admissibilité

Composition 1

Composition portant sur l’évolution générale politique, économique, sociale et culturelle ainsi que sur le mouvement des idées du monde contemporain (Durée : 5 heures ; coefficient 3).

Épreuve à option
  • Soit en la rédaction d’une note à partir d’un dossier relatif aux questions internationales.
  • Soit en la rédaction, à partir d’un dossier relatif au droit public, d’une note ayant pour objet de vérifier l’aptitude à l’analyse et au raisonnement juridiques.

(durée 5 heures, coefficient 3)

Économie

Rédaction, à partir d’un dossier, d’une note ayant pour objet de vérifier l’aptitude à l’analyse de données économiques ainsi que des enjeux économiques et de développement international (Durée : 5 heures, coefficient 3).

Composition 2

Composition portant sur la civilisation, l’histoire, les institutions, la vie politique, les faits sociaux, la géographie économique et humaine et la culture des pays de la section choisie (Durée : 5 heures, coefficient 3).

Pour la section Maghreb, Moyen-Orient, Afrique, deux sujets seront proposés, un sujet portant sur l’Afrique subsaharienne et un sujet portant sur le Maghreb et le Moyen-Orient. Les candidats, ayant choisi cette section, pourront composer indifféremment sur l’un des deux sujets.

Anglais
  • Composition, en anglais, à partir d’une question, rédigée en anglais, liée à l’actualité ;
  • Traduction en français d’un texte rédigé en anglais.

(Durée totale de l’épreuve : 3 heures ; coefficient 2). Toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire.

Épreuve de langue obligatoire

– Section Europe orientale et Asie centrale : persan, russe, turc

– Section Asie méridionale et Extrême-Orient : chinois (mandarin), hindi, japonais

– Section Maghreb, Moyen-Orient, Afrique : arabe littéral, haoussa, hébreu, mandingue, swahili

  • Composition, dans la langue choisie au moment de l’inscription, à partir d’une question, rédigée dans cette même langue, liée à l’actualité ;
  • Traduction en français d’un texte rédigé dans la langue choisie au moment de l’inscription

(Durée totale de l’épreuve : 3 heures ; coefficient 2). Toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire.

Épreuves d’admission

Entretien avec le jury

Entretien avec le jury visant à apprécier les aptitudes, la personnalité et les motivations du candidat et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cet entretien qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Seul l’entretien avec le jury donne lieu à notation. 

(Durée : 45 minutes, dont 10 minutes au plus d’exposé ; coefficient 5)

Exposé sur un sujet tiré au sort 1

Exposé sur un sujet tiré au sort relatif à la civilisation, l’histoire, les institutions, la vie politique, les faits sociaux, la géographie économique et humaine et la culture des pays de la section choisie, suivi d’une interrogation orale avec le jury. 

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes dont 10 minutes d’exposé, coefficient 2)

Épreuve à option

Lors de leur inscription les candidats aux concours interne choisiront droit public ou économie. L’épreuve consiste en un exposé sur un sujet tiré au sort portant sur le droit public ou l’économie, suivi d’une interrogation orale.

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes dont 10 minutes d’exposé ; coefficient 2)

Exposé à partir d’un sujet tiré au sort 2

Exposé à partir d’un sujet tiré au sort portant sur les questions relatives à l’Union européenne suivi d’une interrogation orale

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes dont 10 minutes d’exposé ; coefficient 2)

Anglais

L’épreuve consiste en une interrogation orale à partir de la lecture, de la traduction et du commentaire d’un texte rédigé en anglais. 

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes ; coefficient 2 ; toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire).

Épreuve dans la langue choisie pour la sixième épreuve d’admissibilité

L’épreuve consiste en une interrogation orale à partir de la lecture, de la traduction et du commentaire d’un texte rédigé dans cette langue. 

(Préparation : 30 minutes ; durée : 30 minutes ; coefficient 2 ; toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire).

Épreuve facultative

Lors de leur inscription, les candidats aux concours externe peuvent demander à subir une épreuve facultative portant sur une troisième langue étrangère sélectionnée parmi les langues suivantes et non choisie pour l’épreuve écrite d’admissibilité : allemand, amharique, arabe littéral, arabe maghrébin, arabe oriental, birman, bulgare, cambodgien, chinois (cantonais), chinois (mandarin), coréen, espagnol, grec, haoussa, hébreu, hindi, hongrois, italien, japonais, laotien, malais-indonésien, malgache, mandingue, néerlandais, norvégien, ourdou, pashtou, persan, peul, polonais, portugais, roumain, russe, serbo-croate, suédois, swahili, tchèque, thaï, turc ou vietnamien.

L’épreuve de langue facultative consiste en une interrogation orale à partir de la lecture, de la traduction et du commentaire d’un texte rédigé dans cette langue

(Préparation : 20 minutes ; durée : 20 minutes ; coefficient 1).

Seuls comptent, en vue de l’admission, les points au-dessus de 10 sur 20.

Enseignants disponibles

Équipe disponible de 8h à 22h

Équipe experte du concours de conseiller des affaires étrangères CAEO

Enseignants experts

Plateforme WEB

Plateforme WEB dédiée au concours CAE

Enseignement autour de l'actualité

Enseignements mis à jour en fonction de l’actualité

Support de révision

Supports de révision

Cours par visioconférence

Tous nos cours accessibles par visioconférence