Se préparer et réussir au concours de Contrôleur de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE)

Logo Zêta Fonction Publique

Zêta

Catalyseur de réussite

Prépa concours Contrôleur de la DGSE à Toulouse, Bordeaux, Lyon et Paris

RECEVOIR LA DOCUMENTATION

6 + 1 =

Le Contrôleur de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE)

Les contrôleurs spécialisés de la direction générale de la sécurité extérieure sont chargés de fonctions d’application, de conduite de travaux, de contrôle, de surveillance ou d’études dans des domaines techniques ou scientifiques ou dans la recherche du renseignement technique. Ils peuvent être chargés de l’animation d’une équipe.
Ils ont vocation à occuper les emplois qui, relevant des domaines d’activités mentionnés au I, correspondent à un niveau d’expertise acquis par l’expérience professionnelle, par la formation initiale ou par la formation professionnelle.
Ils peuvent également assurer l’encadrement d’un ou de plusieurs groupes ou sections de personnels techniques.

Conditions d’accès au concours

Les contrôleurs sont recrutés :
1° Par voie de concours externe sur épreuves :
Ce concours externe est ouvert aux candidats de nationalité française, titulaires d’un baccalauréat ou d’un titre ou diplôme classé au moins au niveau IV, ou d’une qualification reconnue comme équivalente à l’un de ces titres ou diplômes dans les conditions fixées par le décret du 13 février 2007.
2° Par voie de concours interne sur épreuves :
Ce concours interne est ouvert aux fonctionnaires et agents non titulaires de la direction générale de la sécurité extérieure et aux fonctionnaires et agents de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux visés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, aux agents d’une organisation internationale intergouvernementale ainsi qu’aux militaires, en fonctions à la direction générale de la sécurité extérieure depuis au moins un an au 1er janvier de l’année du concours et justifiant d’au moins quatre années de services publics effectifs à cette même date.
3° Le cas échéant, par voie d’un troisième concours sur épreuves :
Ce concours est ouvert aux candidats de nationalité française selon les modalités prévues au II de l’article 4 du décret du 11 novembre 2009.
4° Par la voie de la promotion interne :
Après inscription sur une liste d’aptitude établie après avis de la commission administrative mixte.
Peuvent être inscrits sur la liste d’aptitude les fonctionnaires de catégorie C ou de même niveau de la direction générale de la sécurité extérieure justifiant d’au moins neuf années de services publics.

Préparation concours cadre dirigeant de l'EN3S

Calendrier de la préparation

  • Début des cours : 2 mai 2023
  • Fin des cours préparant aux écrits : mi-novembre 2023
  • Prépa aux épreuves orales : début 2024 (en fonction du calendrier)

Rémunération

1 726,61 € brut / mois en 2022 pour un Contrôleur spécialisé de classe normale de la DGSE d’échelon 1

Préparation au concours de Contrôleur de la DGSE

500 heures – cours dispensés en semaine, en journée
19 heures hebdomadaires

  • questions relatives à la place et au rôle des pouvoirs publics dans la mise en œuvre des politiques publiques en matière de démocratie, société, économie, emploi, éducation / formation, santé, culture, urbanisme et aménagement, relations extérieures (4 heures)
  • relations internationales (4 heures)
  • préparation à l’épreuve de cas pratique (4 heures)
  • matière de spécialité (matières inscrites dans l’arrêté d’ouverture du concours – 4 heures)
  • actualité (1 heure 30)
  • connaissance des institutions françaises et européennes (1 heure 30)
  • préparation à l’épreuve orale d’admission (après les écrits)
  • concours blancs et séminaires de correction
220 heures – cours dispensés le soir en semaine
8 heures hebdomadaires

  • questions relatives à la place et au rôle des pouvoirs publics dans la mise en œuvre des politiques publiques en matière de démocratie, société, économie, emploi, éducation / formation, santé, culture, urbanisme et aménagement, relations extérieures (2 heures)
  • relations internationales (2 heures)
  • préparation à l’épreuve de cas pratique (2 heures)
  • matière de spécialité (matières inscrites dans l’arrêté d’ouverture du concours – 2 heures)
  • préparation à l’épreuve orale d’admission (après les écrits)
  • concours blancs et séminaires de correction
51 heures par session (mai, septembre et octobre)

  • questions relatives à la place et au rôle des pouvoirs publics dans la mise en œuvre des politiques publiques en matière de démocratie, société, économie, emploi, éducation / formation, santé, culture, urbanisme et aménagement, relations extérieures (10 heures)
  • relations internationales (10 heures)
  • préparation à l’épreuve de cas pratique (10 heures)
  • matière de spécialité (matières inscrites dans l’arrêté d’ouverture du concours – 10 heures)
  • préparation à l’épreuve orale d’admission (5 heures)
  • concours blancs à réaliser le samedi (6 heures)
8 concours blancs avec corrigé type et séminaires de correction (1er concours blanc organisé : mi-juin – fréquence : toutes les 3 semaines)

500 heures – cours dispensés en semaine, en journée
19 heures hebdomadaires

  • questions relatives à la place et au rôle des pouvoirs publics dans la mise en œuvre des politiques publiques en matière de démocratie, société, économie, emploi, éducation / formation, santé, culture, urbanisme et aménagement, relations extérieures (4 heures)
  • relations internationales (4 heures)
  • préparation à l’épreuve de cas pratique (4 heures)
  • matière de spécialité (matières inscrites dans l’arrêté d’ouverture du concours – 4 heures)
  • actualité (1 heure 30)
  • connaissance des institutions françaises et européennes (1 heure 30)
  • préparation à l’épreuve orale d’admission (après les écrits)
  • concours blancs et séminaires de correction
220 heures – cours dispensés le soir en semaine
8 heures hebdomadaires

  • questions relatives à la place et au rôle des pouvoirs publics dans la mise en œuvre des politiques publiques en matière de démocratie, société, économie, emploi, éducation / formation, santé, culture, urbanisme et aménagement, relations extérieures (2 heures)
  • relations internationales (2 heures)
  • préparation à l’épreuve de cas pratique (2 heures)
  • matière de spécialité (matières inscrites dans l’arrêté d’ouverture du concours – 2 heures)
  • préparation à l’épreuve orale d’admission (après les écrits)
  • concours blancs et séminaires de correction
51 heures par session (mai, septembre et octobre)

  • questions relatives à la place et au rôle des pouvoirs publics dans la mise en œuvre des politiques publiques en matière de démocratie, société, économie, emploi, éducation / formation, santé, culture, urbanisme et aménagement, relations extérieures (10 heures)
  • relations internationales (10 heures)
  • préparation à l’épreuve de cas pratique (10 heures)
  • matière de spécialité (matières inscrites dans l’arrêté d’ouverture du concours – 10 heures)
  • préparation à l’épreuve orale d’admission (5 heures)
  • concours blancs à réaliser le samedi (6 heures)
8 concours blancs avec corrigé type et séminaires de correction (1er concours blanc organisé : mi-juin – fréquence : toutes les 3 semaines)

Quelle que soit la préparation annuelle choisie (temps plein, temps partiel, en ligne), ou formule “toutes sessions intensives”, vous aurez accès à notre plateforme WEB dédiée à la préparation de vos concours. Muni de vos login et mot de passe, vous travaillez en totale autonomie en profitant des ressources dont vous avez besoin. Les contenus de la plateforme, documents au format PDF, vidéos explicatives et exercices d’apprentissage, enregistrement des cours de l’année N-1, tous les matériels indispensables pour réussir au concours de Contrôleur de la DGSE, sont accessibles 24h/24.

À NOTER : Toutes nos préparations, de la plus longue à la plus courte, sont accessibles 100% par visioconférence.

Les épreuves

Concours externe

Épreuves d’admissibilité

Épreuve de cas pratique
Une épreuve de cas pratique avec une mise en situation à partir d’un dossier à caractère technique remis au candidat pouvant comporter des graphiques ainsi que des données chiffrées. Le dossier doit relever d’une problématique relative aux politiques publiques et comporter plusieurs questions précédées d’une présentation détaillée destinée à mettre le candidat en situation de travail. Pour cette épreuve, le dossier documentaire ne peut excéder vingt pages.
Durée : 3 heures ; coefficient 3.
Série de questions
Une épreuve constituée d’une série de six à neuf questions à réponse courte portant, au choix du candidat exprimé lors de l’inscription au concours, sur le programme de la spécialité choisie parmi celles mentionnées ci-après.
Les réponses sont rédigées, permettant ainsi de juger des qualités rédactionnelles du candidat.
Les questions posées peuvent porter sur l’exploitation, l’utilisation de matériels et/ou d’outils utilisés couramment dans la spécialité professionnelle et impliquer la réalisation de schémas ou de croquis partiels.
Durée : 3 heures ; coefficient 2.
Les spécialités sont les suivantes : Chimie de laboratoire et de procédés industriels – Gestion des systèmes d’information – Informatique et réseaux – Systèmes électroniques numériques – Electronique – Microtechniques – Optique – Photographie – Industries graphiques – Génie civil – Génie climatique – Génie électrotechnique – Génie électrique

Épreuve d’admission

Entretien avec le jury
Une épreuve orale sous forme d’un entretien avec le jury visant à apprécier les qualités personnelles du candidat, ses motivations, son potentiel, son comportement face à une situation concrète, le cas échéant sous forme de mise en situation.
En vue de l’épreuve d’entretien, le candidat admissible établit une fiche individuelle de renseignement. Il l’adresse au service organisateur du concours à une date fixée par le service et avant le début de l’épreuve d’admission.
Le jury dispose de cette fiche de renseignement pour la conduite de l’entretien qui suit l’exposé d’une durée de dix minutes au plus.
La fiche individuelle de renseignement est remise au candidat avec le dossier d’inscription et est également disponible à l’ouverture du concours sur le site internet de la direction générale de la sécurité extérieure.
Durée : 25 minutes, dont 10 minutes au plus d’exposé ; coefficient 4.

Concours interne

Épreuve d’admissibilité

Étude de cas pratique
L’épreuve d’admissibilité consiste en une étude de cas pratique avec une mise en situation à partir d’un dossier documentaire technique remis au candidat pouvant comporter des graphiques ainsi que des données chiffrées.
Le dossier doit relever d’une problématique relative aux politiques publiques et comporter plusieurs questions précédées d’une présentation détaillée destinée à mettre le candidat en situation de travail.
Pour cette épreuve, le dossier documentaire ne peut excéder vingt pages.
Durée : 3 heures ; coefficient 3.

Épreuve d’admission

Entretien avec le jury
L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que ses motivations et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle.
Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de dix minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.
Le candidat peut être interrogé sur des questions relatives à l’organisation et au fonctionnement de la direction générale de la sécurité extérieure, ainsi que sur des connaissances professionnelles propres à son domaine d’emploi.
En vue de l’épreuve orale d’admission, le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle, qu’il remet au service organisateur à une date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours.
Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage sont remis au candidat par le service organisateur.
Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours avant le début de l’épreuve d’admission.
Seul l’entretien avec le jury donne lieu à notation. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle n’est pas noté.
Durée : 25 minutes, dont 10 minutes au plus d’exposé ; coefficient 4.

Troisième concours

Épreuve orale d’admission

Entretien avec le jury
L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que ses motivations et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de dix minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Au cours de cet entretien, le candidat peut être interrogé sur des questions relatives aux connaissances administratives générales ou propres à la communauté du renseignement, la collectivité, l’établissement ou l’organisme dans lequel il exerce.
En vue de l’épreuve orale d’admission, le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle qu’il remet au service organisateur à une date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage sont remis au candidat avec le dossier d’inscription et sont également disponibles à l’ouverture du concours sur le site internet de la direction générale de la sécurité extérieure à l’adresse suivante : www.defense.gouv.fr/dgse.
Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours avant de début de l’épreuve d’admission.
Seul l’entretien avec le jury donne lieu à notation. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle n’est pas noté.
Durée : 25 minutes, dont 10 minutes au plus d’exposé ; coefficient 4.
Enseignants disponibles

Équipe disponible de 8h à 22h

Équipe experte du concours de conseiller des affaires étrangères CAEO

Enseignants experts

Plateforme WEB

Plateforme WEB dédiée au concours de Contrôleur DGSE

Enseignement autour de l'actualité

Enseignements mis à jour en fonction de l’actualité

Support de révision

Supports de révision

Cours par visioconférence

Tous nos cours accessibles par visioconférence