Préparations pour réussir à l’examen du CRFPA

Bordeaux : 05 33 05 25 42

Lyon : 04 37 23 07 87

Paris : 09 52 08 64 69

Toulouse : 05 61 22 66 07

Logo Zêta Fonction Publique

Ensemble pour faire aboutir vos projets professionnels !

Prépa CRFPA à Toulouse, Bordeaux, Lyon et Paris

La préparation à l’examen du CRFPA (Centre régional de formation professionnelle des avocats), formule annuelle à temps plein, s’adresse à toutes celles et ceux qui, conscient(e)s de la sévérité de la sélection, souhaitent s’investir à temps complet dans la poursuite de ce seul objectif. Le candidat suit un cycle préparatoire à l’examen d’entrée en école d’avocat qui l’intègre dans une scolarité totale. L’enseignement, qui vous mobilise du lundi au vendredi, matin et après-midi, dans un emploi du temps volumineux et compact, implique de votre part une très large disponibilité. Cette formule permettra au candidat d’acquérir les connaissances et les méthodes propres aux épreuves, écrites et orales, de l’examen du CRFPA, externe ou interne. La préparation peut être suivie dans l’un quelconque de nos établissements si vous habitez à Bordeaux, Lyon, Paris ou Toulouse, ou par visioconférence sinon.

Calendrier et modalités de la prépa annuelle

  • Début des cours : 3e lundi de septembre
  • Fin de la Prépa aux écrits : veille des épreuves
  • Prépa à l’oral : 8 semaines avant l’épreuve
  • Format : cours en classe ou en web classe
  • Mode d’évaluation : concours blancs (consulter la documentation)
  • Admission : sur dossier

Vous souhaitez vous soumettre à un entrainement méthodologique dirigé, en direction des épreuves de l’examen du CRFPA (Centre régional de formation professionnelle des avocats), et participer à un concours blanc afin de vous évaluer, nos stages intensifs répondront à vos attentes. Organisées plusieurs fois dans l’année, et plus particulièrement à l’approche des épreuves, cette formule vous donnera toutes les clés et les stratégies pour parfaitement gérer les exercices qui figurent à l’examen d’entrée en école d’avocat. Attention, si cette solution séduit beaucoup les candidats parce qu’elle accorde au bachotage une place prépondérante, préfigurant ainsi ce qui les attend précisément le jour J, elle implique néanmoins qu’ils aient en amont acquis un socle de connaissances solide dans les domaines qui font la spécificité de l’examen du CRFPA. Les sessions intensives s’adressent en effet à des candidats qui dominent déjà les concepts explorés par les concepteurs de sujets.

Calendrier et modalités des stages intensifs

  • Dates : consulter le calendrier présent dans notre documentation
  • Durée : une semaine
  • Epreuves préparées : admissibilité et admission
  • Mode d’évaluation : concours blanc final

Notre prépa en ligne à l’examen du CRFPA conjugue travail en autonomie sur plateforme et cours du soir animés par des enseignants. La plateforme vous donne accès, avec vos identifiants, à toutes les ressources pédagogiques (le cours, la méthodologie des épreuves, les sujets de concours, les corrigés détaillés) au format PDF. Les cours du soir, suivis par visioconférence, vous permettent d’échanger avec les intervenants et de traiter pas à pas des sujets de concours pour acquérir la méthodologie des exercices qui figurent à l’examen d’entrée en école d’avocat. Si, pour un motif quelconque, vous n’avez pu assister à un cours, retrouvez-le disponible en REPLAY sur la plateforme. La formule en ligne vous apporte donc tout ce qu’il est nécessaire d’acquérir en termes de savoir et de savoir-faire. Dès concours blancs, organisés selon un calendrier annoncé en début de préparation, vous donnent l’occasion de régulièrement vous évaluer et d’assister à un séminaire de corrections. Après les écrits, une préparation aux épreuves orales, également suivie par visioconférence, prend le relai. Très efficace si l’on s’y tient, la préparation en ligne à l’examen du CRFPA conviendra plus particulièrement aux candidat(e)s occupé(e)s en journée par leurs études ou par une activité professionnelle.

Calendrier et modalités de la préparation en ligne

  • Début des cours : 3e lundi de septembre
  • Fin de la Prépa aux écrits : veille des épreuves
  • Prépa à l’oral : 8 semaines avant l’épreuve
  • Moyens pédagogiques : PDF + cours du soir
  • Mode d’évaluation : concours blancs (consulter la documentation)
  • Admission : sur dossier

Quelle que soit la préparation annuelle choisie (temps plein, temps partiel, en ligne), ou formule « toutes sessions intensives », vous aurez accès à notre plateforme WEB dédiée à la préparation de vos concours. Muni de vos login et mot de passe, vous travaillez en totale autonomie en profitant des ressources dont vous avez besoin. Les contenus de la plateforme, documents au format PDF, vidéos explicatives et exercices d’apprentissage, enregistrement des cours de l’année N-1, tous les matériels indispensables pour réussir au CRFPA, sont accessibles 24h/24.

À NOTER : Toutes nos préparations, de la plus longue à la plus courte, sont accessibles 100% par visioconférence.

Devenir Avocat

CRFPA

Le CRFPA (centre régional de formation professionnelle des avocats) est un établissement qui forme les élèves pendant un an et demi avant de leur délivrer le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA). Pour accéder à un des CRFPA, il est nécessaire de réussir à un examen organisé par les instituts d’études judiciaires (IEJ), examen que l’on appelle CRFPA par extension. La participation à cet examen est conditionnée : il faut ainsi être titulaire d’un master 1 en droit et être inscrit dans un IEJ.

Important : vous ne pouvez pas tenter ce concours plus de trois fois !

Les épreuves écrites

  • Une note de synthèse d’une durée de 5 heures et de coefficient 3. Les candidats doivent produire un écrit structuré et problématisé synthétisant un dossier d’une trentaine de pages qui rassemble divers documents (presse, jurisprudences…). Il est fondamental de maîtriser la méthodologie : ne mettez aucune connaissance personnelle, indiquez d’où viennent (au sein du dossier) les informations que vous utilisez et ne paraphrasez pas les documents.
  • une épreuve de droit des obligations de 3 heures et de coefficient 2. Cette épreuve porte sur quatre grands domaines : les contrats et autres sources des obligations, la responsabilité civile, les preuves et enfin le régime général de l’obligation.
  • Une épreuve de spécialité (parmi sept propositions) de 3 heures et de coefficient 2.
  • Enfin, une épreuve de procédure qui dépend de la spécialité choisie : cette épreuve dure 2 heures et a un coefficient 2.

 

Matière de spécialité

Matière de procédure

Droit administratif : le programme porte sur le droit administratif général, et spécial (fonction publique, contrats et marchés publics, doits des étrangers)

Procédure administrative contentieuse

Droit des affaires : cette matière couvre les opérations bancaires, les procédures collectives, les fonds de commerce, les commerçants et les sociétés commerciales.

Procédure civile

Droit civil : c’est le droit de la famille, des biens, les régimes matrimoniaux, les contrats spéciaux et les « sûretés » (hypothèques, gages, cautionnement…)

Procédure civile

Droit fiscal : le programme de l’épreuve comprend les sources (nationales, internationales, communautaires) du droit fiscal, l’imposition sur la base du résultat fiscal et l’imposition du chiffre d’affaire des entreprises. La législation liée à l’imposition du revenu et du patrimoine des personnes physiques et les contrôles fiscaux sont aussi à connaître.

Procédure civile ou procédure administrative

Droit international et européen : c’est-à-dire le droit de l’UE, le droit du commerce international et le droit international privé.

Procédure civile ou procédure administrative

Droit pénal : droit pénal général, spécial (infraction contre les personnes, contre les biens et contre la nation), droit pénal des affaires.

Procédure pénale

Droit social : droit du travail, travailleurs détachés dans l’UE, droit de la protection sociale (régime général).

Procédure civile

Calendrier : Les dates des écrits peuvent varier en fonction de l’IEJ, mais en théorie les épreuves se déroulent lors de la première semaine de septembre.

Les oraux

Les épreuves orales sont composées d’un grand oral de 45 minute (avec 1 heure de préparation) de coefficient 4, ainsi que d’un entretien en anglais de 15 minutes avec 15 minutes de préparation (coefficient 1).

L’oral n’est pas un couperet : une note inférieure à la moyenne aux oraux ne signifie pas que vous avez échoué. A ce stade, c’est la moyenne générale de l’ensemble des épreuves écrites et orales qui est prise en compte et qui doit être supérieure à 10.

Une fois le CAPA en poche, il faut encore s’inscrire à un barreau puis fêter serment pour finalement pouvoir exercer en tant qu’avocat.

Réussir au CRFPA

Les études à l’ENM

Les candidats retenus étudient pendant 31 mois à l’ENM à Bordeaux, période durant laquelle ils sont rémunérés. Les élèves ont le statut « d’auditeur de justice » et sont à ce titre des agents de l’Etat. La formation est fondée sur pléthore de cours théoriques ainsi que sur de nombreux stages en immersion dans des cabinets d’avocats ou même en prison. Au terme des 31 mois les élèves passent un examen à l’issue duquel ils sont déclarés aptes ou non à exercer en tant que magistrat. Par ailleurs, leur résultat détermine leur rang dans la promotion, rang qui donne accès à une certaine gamme de postes, les plus prisés revenant aux meilleurs élèves.

Important

Le CRFPA est un examen, pas un concours, vous n’êtes donc pas en compétition avec les autres candidats, pour être admissible il faut simplement avoir une moyenne aux écrits excédant 10/20. Cette condition remplie, il vous faut désormais réussir les oraux pour être réellement admis.

Les voies annexes

Jusqu’ici nous avons décrit la voie principale, classique, pour devenir avocat : cependant le CRFPA n’est pas obligatoire pour devenir avocat, nous allons voir qu’il est même possible de faire sans le CAPA.

D’abord, les étudiants qui ont validé un doctorat en droit n’ont pas besoin de passer le CRFPA, ils sont acceptés d’office au sein de l’école dans laquelle ils étudieront comme les admis sur concours pendant un an et demi avant d’obtenir leur CAPA.

Régime spécial

Profession

Expérience minimale

Dispense du CRFPA et du CAPA

(Anciens) membres du Tribunal administratif, Cour administrative d’appel, Conseil d’État, Avocats à la Cour de cassation et au Conseil d’État, Anciens avoués auprès des Cours d’appel, Anciens avocats inscrits à un barreau français, (Anciens) magistrats de la Cour des comptes, chambre régionale des comptes, chambre territoriale des comptes de la Polynésie et de la Calédonie françaises, (Anciens) magistrats de l’ordre judiciaire, Professeurs d’universités chargés d’un enseignement juridique, Anciens conseils juridiques

/

Dispense du CRFPA et du CAPA mais épreuve de déontologie et de réglementation professionnelles (note supérieure à 12)

Maître de conférence, Notaire, Huissier de justice, Greffier des tribunaux de commerce, Administrateur ou mandataire de justice, Conseiller en propriété intellectuelle, Maître assistant chargé de cours, Ancien conseiller en brevet d’invention

5 ans

Idem

Juriste, Collaborateur de député ou assistant de sénateur, (Ancien) fonctionnaire de catégorie A (directeur pénitentiaire, directeur de service d’un greffe, inspecteur du travail)

8 ans

Les ressortissants étrangers de la Confédération Suisse, de l’Union Européenne ou de l’Union Économique Européenne ont la possibilité (depuis 1991) d’exercer en tant qu’avocat en France s’ils valident un équivalent du CAPA. Pour ce faire il est nécessaire d’envoyer une lettre recommandée au CNB (conseil national des barreaux) qui – à condition d’être validée – doit donner lieu à une épreuve orale d’aptitude en droit français de vingt minutes, organisée dans un CRFPA au choix.

Concernant les ressortissants des pays du reste du monde, la profession d’avocat reste accessible à condition d’être inscrit à un barreau étranger et s’ils ne sont ni réfugiés ni apatrides ils doivent venir d’un pays qui permet aux avocats français d’exercer sur leur territoire, c’est le principe de réciprocité.

Pour eux, le principe est le même : après l’envoi d’une lettre commandée au CNB et en cas de validation de la requête, ils sont soumis à un examen composé de deux épreuves écrites et de deux épreuves orales.

Les épreuves écrites : rédaction d’une conclusion juridique et d’une conclusion en matière civile (les deux épreuves durent trois heures).

Les épreuves orales : exposé de 15 minutes sur un thème non connu à l’avance (tirage au sort) et entretien de 15 minutes portant sur la réglementation et la déontologie de la profession d’avocat.

Calendrier : Les dates des écrits peuvent varier en fonction de l’IEJ, mais en théorie les épreuves se déroulent lors de la première semaine de septembre.

Devenir Avocat

Le CRFPA est un examen, pas un concours, vous n’êtes donc pas en compétition avec les autres candidats, pour être admissible il faut simplement avoir une moyenne aux écrits excédant 10/20. Cette condition remplie, il vous faut désormais réussir les oraux pour être réellement admis.

Quelles études pour le CRFPA ?

Les CRFPA sont accessibles via des examens organisés par les instituts d’études judiciaires (IEJ) : ces examens sont assez sélectifs puisqu’entre 55% et 75% des candidats échouent en fonction de l’IEJ.

En 2016 l’examen a été largement modifié dans le but de durcir le niveau et donc la sélection. Pourquoi ? Pour éviter un surplus d’avocats en exercice et pour que le niveau d’expertise monte en réaction à l’élévation de la difficulté. Deux ans plus tard en 2018, une nouvelle réforme a notamment réintroduit le droit fiscal et a donné plus d’importance à la procédure civile.

Les IEJ : quelle utilité ?

Tout au long de l’année, les IEJ vous permettent d’assister à des séminaires tant théoriques que pratiques et méthodologiques. En parallèle, vous sont proposés des entraînements réguliers aux épreuves écrites (des examens blancs) ainsi que des conférences données par des membres du monde judiciaire et académique.

Quelles études pour le CRFPA ?

Les épreuves

Épreuves écrites

Note de synthèse

Une note de synthèse, rédigée en cinq heures, à partir de documents relatifs aux aspects juridiques des problèmes sociaux, politiques, économiques ou culturels du monde actuel (coefficient 3)

Épreuve de droit 1

Une épreuve en droit des obligations, d’une durée de trois heures (coefficient 2)

Épreuve de droit 2

Une épreuve destinée à vérifier l’aptitude à résoudre un ou plusieurs cas pratiques, ou à rédiger une ou plusieurs consultations, d’une durée de trois heures, au choix du candidat, exprimé lors du dépôt de son dossier d’inscription, dans l’une des matières suivantes (coefficient 2) : droit civil, droit des affaires, droit social, droit pénal, droit administratif, droit international et européen, droit fiscal

Épreuve de procédure
Une épreuve de procédure, destinée à vérifier l’aptitude à résoudre un ou plusieurs cas pratiques ou à rédiger une ou plusieurs consultations, d’une durée de deux heures, portant sur l’une des matières suivantes : procédure civile, procédure pénale, procédure administrative (coefficient 2)
L’épreuve de procédure est présentée par les candidats selon les modalités suivantes, en fonction de l’épreuve écrite optionnelle qu’ils ont choisie :

  • Epreuve écrite de procédure civile : candidats ayant choisi la matière droit civil, droit des affaires ou droit social à l’épreuve écrite optionnelle
  • Epreuve écrite de procédure pénale : candidats ayant choisi droit pénal à l’épreuve écrite optionnelle
  • Epreuve écrite de procédure administrative : candidats ayant choisi droit administratif à l’épreuve écrite optionnelle
  • Epreuve de procédure civile ou de procédure administrative : candidats ayant choisi droit international et européen à l’épreuve écrite optionnelle

Épreuves orales

Exposé et entretien

Un exposé de quinze minutes, après une préparation d’une heure, suivi d’un entretien (et non plus une discussion) de trente minutes (et non plus quinze) avec le jury, sur un sujet relatif à la protection des libertés et des droits fondamentaux, l’épreuve permettant d’apprécier les connaissances du candidat, la culture juridique, son aptitude à l’argumentation et à l’expression orale (coefficient 4)

Interrogation en langue anglaise

Une interrogation d’une durée de 15 minutes, après une préparation de 15 minutes, en langue anglaise (coefficient 1)

Quels sont les documents autorisés à l’examen CRFPA ?

Le règlement concernant les documents autorisés à l’examen est très précis, soyez bien sûr d’avoir lu correctement les encadrés ci-dessous et d’avoir compris leurs subtilités.

  • Sont autorisés les codes annotés, les textes  (imprimés par vos soins ou dans des recueils) tant réglementaires que législatifs et constitutionnels. Vous pouvez en outre surligner  des passages de vos codes et/ou placer des marques pages (sans annotation) ou post-it en leur sein.
  • A l’inverse, ne sont pas autorisés les commentaires manuscrits ajoutés aux codes, les codes déjà commentés, les extraits ou copies de conventions collectives, de décisions de justice ou encore de circulaires. De la même manière, tout document expliquant une doctrine est à bannir. Enfin, la calculatrice est proscrite pour toutes les spécialités.
Enseignants disponibles

Équipe disponible de 8h à 22h

Équipe experte du concours de conseiller des affaires étrangères CAEO

Enseignants experts

Plateforme WEB

Plateforme WEB dédiée au concours CRFPA

Enseignement autour de l'actualité

Enseignements mis à jour en fonction de l’actualité

Support de révision

Supports de révision

Cours par visioconférence

Tous nos cours accessibles par visioconférence