Se préparer et réussir au concours d’Inspecteur du Travail

Logo Zêta Fonction Publique

À Bordeaux : 05 33 05 25 42

À Lyon : 04 37 23 07 87

À Paris : 09 52 08 64 69

À Toulouse : 05 61 22 66 07

Le week-end : 06 80 22 05 26

Par e-mail : contact@zeta-educ-fonctionpublique.fr

Zêta

Catalyseur de réussite

Prépa concours Inspecteur du Travail à Toulouse, Bordeaux, Lyon et Paris

TÉLÉCHARGER LA DOCUMENTATION

10 + 4 =

La préparation aux concours d’inspecteur du travail, externe ou interne, sous sa forme annuelle à temps plein, intéresse tous les candidats.tes qui, conscients.tes de la sévérité de la sélection, souhaitent s’investir à temps plein dans la préparation des épreuves. La préparation annuelle à temps plein permettra au candidat d’acquérir les connaissances et les savoir-faire que requièrent toutes les épreuves écrites inscrites au concours d’inspecteur du travail : composition sur un sujet d’ordre général (ayant trait à la place des pouvoirs publics dans l’économie, l’emploi, la santé, la culture, etc), questions de connaissances portant sur le droit du travail ou résolution d’un cas pratique, composition sur dossier.

La Prépa Inspecteur du travail vous permettra, immédiatement après les épreuves d’admissibilité, de concentrer tout votre effort sur les épreuves orales d’admission qui continue d’opérer un écrémage drastique dans la procédure de recrutement : épreuve de mise en situation, entretien individuel avec le jury, oral de langue vivante. Aucune de ces épreuves ne pardonne le moindre amateurisme.

Conduite avec la plus grande rigueur, notre Prépa Inspecteur du travail vous donnera toutes les clés et les stratégies pour optimiser vos chances de réussite. Si la formule annuelle à temps plein en classe vous accueille en nos locaux de Bordeaux, Lyon, Paris ou Toulouse, elle vous permet de suivre également nos cours par visioconférence de là où vous êtes, pourvu que vous ayez une connexion à haut débit. Les cours que vous pourriez avoir manqués seront disponibles en Replay sur une plateforme accessible avec vos login et mot de passe.

Calendrier et modalités de la prépa annuelle

  • Début des cours : 3e lundi de septembre
  • Fin de la Prépa aux écrits : veille des épreuves
  • Prépa à l’oral : 8 semaines avant l’épreuve
  • Format : cours en classe ou en web classe
  • Mode d’évaluation : concours blancs (consulter la documentation)
  • Admission : sur dossier

Vous souhaitez vous soumettre à un entrainement méthodologique tourné vers les épreuves écrites et orales qui sanctionnent le concours d’inspecteur du travail ? Nos sessions intensives répondront à votre besoin et à vos attentes. Organisés plusieurs fois dans l’année (consulter le calendrier), cette formule vous donnera bien entendu les moyens de revenir sur les fondamentaux et sur des problématiques incontournables au concours d‘inspecteur du travail, mais vous donnera surtout l’occasion de vous soumettre tous les jours à un entraînement portant directement sur des sujets conformes aux épreuves d’un concours parmi les plus sélectifs de la fonction publique. Cet entrainement vous donnera toutes les clés et les bonnes stratégies pour parfaitement gérer les épreuves de composition, de cas pratique et de questionnaire. Nos sessions intensives vous inviteront également à construire un oral convainquant et à vous plier à l’exercice périlleux des questions de mise en situation.

Si cette solution séduit beaucoup les candidats parce qu’elle place l’entrainement au cœur de l’enseignement, elle implique néanmoins qu’ils aient en amont développé de solides aptitudes dans les domaines qui font la spécificité du concours d’inspecteur du travail. Cette condition étant remplie, nos enseignants vous accueillent et vous préparent efficacement à chacune des épreuves, écrites et orales, du concours d’inspecteur du travail. Leur expertise est en cela pour vous un gage de réussite.

Calendrier et modalités des stages intensifs

  • Dates : consulter le calendrier présent dans notre documentation
  • Durée : une semaine
  • Epreuves préparées : admissibilité et admission
  • Mode d’évaluation : concours blanc final

Notre prépa en ligne aux concours d’inspecteur du travail conjugue un travail que vous aurez à effectuer en autonomie sur une plateforme dédiée, et des enseignements que vous suivrez en cours du soir, en face-à-face avec nos intervenants. La plateforme vous donne accès, avec vos identifiants, à toutes les ressources pédagogiques indispensables au concours (thèmes de culture générale, actualité économique, politique et sociale, Droit du travail, méthodologie des épreuves, sujets de concours, corrigés détaillés, etc.) au format PDF.

Parallèlement, des cours du soir, suivis par visioconférence, vous permettent d’échanger avec les enseignants et de traiter des sujets de concours. Si, pour un motif quelconque, vous n’avez pu assister à un cours, retrouvez-le en REPLAY sur la plateforme. La formule en ligne vous apporte donc tout ce qu’il est nécessaire de savoir et de savoir-faire pour bien gérer les épreuves d’admissibilité. Après les écrits, la préparation aux épreuves orales, également suivie par visioconférence, concentre tous les efforts. Somme toute, la formule en ligne vous permettra de passer avec succès une-à-une toutes les étapes de la procédure de recrutement des inspecteurs du travail.

Calendrier et modalités de la préparation en ligne

  • Début des cours : 3e lundi de septembre
  • Fin de la Prépa aux écrits : veille des épreuves
  • Prépa à l’oral : 8 semaines avant l’épreuve
  • Moyens pédagogiques : PDF + cours du soir
  • Mode d’évaluation : concours blancs (consulter la documentation)
  • Admission : sur dossier

Quelle que soit la préparation choisie, vous aurez accès, de chez vous et à tout moment, à notre plateforme WEB dédiée à la préparation du concours d’Inspecteur du Travail. Munis de vos login et mot de passe, vous pouvez travailler en autonomie en bénéficiant de toutes les ressources pédagogiques nécessaires : tout le cours au format PDF, méthodologies des épreuves, exercices traités pas à pas, sujets de concours assortis de leurs corrections, vidéos de cours disponibles en REPLAY.

À NOTER : Toutes nos préparations, de la plus longue à la plus courte, sont accessibles 100% par visioconférence.

Vous préparer au concours d’Inspecteur du travail – Nous proposons aussi :

Les inspecteurs du travail dépendent du ministère du Travail et exercent leurs différentes missions dans les directions régionales de l’entreprise, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) et plus rarement dans les administrations centrales. En intervenant au contact des entreprises, auprès des partenaires sociaux et de l’ensemble des acteurs du monde du travail, ils sont au cœur des relations et des politiques de l’emploi.

Les missions

  • Contrôler l’application de la législation (code du travail, conventions et accords collectifs…) dans tous ses aspects : santé et sécurité au travail, fonctionnement des institutions représentatives du personnel (comité d’entreprise, délégués du personnel…), droit syndical, durée du travail, contrat de travail, travail illégal, licenciement, …
  • Conseiller et informer les employeurs, les salariés, les représentants du personnel notamment sur leurs droits et obligations, la négociation collective, …
  • Alerter l’administration centrale sur les évolutions du travail et les carences éventuelles de la législation.
  • Faciliter la conciliation entre les parties notamment lors des conflits collectifs.

Conditions d’accès au concours

Pour vous inscrire aux concours d’inspecteur du travail, vous devez :

  • Posséder la nationalité française ou être ressortissant d’un État membre de l’Union européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen.
  • Jouir de vos droits civiques.
  • Être en possession d’un casier judiciaire dont les mentions éventuelles portées sur le bulletin n° 2 ne sont pas incompatibles avec l’exercice des fonctions d’agent public.
  • Être en position régulière au regard du Code du service national.
  • Pour le concours externe, justifier d’un diplôme de niveau bac + 3 (au minimum licence) ou d’une qualification reconnue équivalente à ce diplôme.
  • Pour le concours interne, justifier de 4 années de services publics effectifs au 1er janvier 2021.
  • Pour le 3e concours, justifier de 8 années d’expérience professionnelle privée au 1er janvier 2021.

Il n’y a pas de limite d’âge pour se présenter aux différents concours.

La formation après avoir réussi au concours d’Inspecteur du Travail

Les lauréats du concours sont nommés inspecteurs élèves du travail. Ils suivent une formation rémunérée de 18 mois, organisée par l’Institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (INTEFP) à Marcy-L’étoile, près de Lyon, qui se décompose comme suit :

  • Une première période de 15 mois à l’issue de laquelle ils sont titularisés sous réserve de l’avis favorable du jury de fin de scolarité,
  • Et, trois mois de formation complémentaire personnalisée à accomplir dans un délai de trois ans après la titularisation.
Préparation concours inspecteur du travail

Rémunération

Lors de la formation à l’INTEFP, les inspecteurs élèves perçoivent une rémunération mensuelle brute d’environ 1920 € ; à laquelle s’ajoutent des indemnités journalières pendant les périodes de stages. Les inspecteurs-élèves peuvent en outre bénéficier, à titre gratuit, d’un hébergement à l’INTEFP.

Après titularisation, un inspecteur issu du concours externe en poste sur des fonctions de chargé d’études ou de contrôle perçoit une rémunération mensuelle brute (traitement indiciaire – indice majoré 416 – et indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise) de l’ordre de :

  • 2 700 € pour une affectation en administration centrale ;
  • 2 540 € pour une affectation en services territoriaux.

En fin de carrière, un membre du corps de l’inspection ayant atteint l’échelon spécial du grade de directeur du travail hors classe peut percevoir une rémunération mensuelle brute (traitement indiciaire – indice majoré 1067 – et indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise) de l’ordre de 7 000 €.

Les épreuves

Concours externe

Épreuves d’admissibilité

Composition

Une composition portant sur un sujet contemporain d’ordre général portant sur la place des pouvoirs publics et leur rôle dans les grands domaines de l’intervention publique (société, économie, emploi, santé, culture, territoires, relations extérieures…) permettant d’évaluer les qualités rédactionnelles, l’ouverture au monde des candidats, leur aptitude à l’analyse et au questionnement ainsi que leur capacité à se projeter dans leur futur environnement professionnel. Un dossier comportant 10 pages maximum peut être mis à disposition du candidat (durée : 4 heures ; coefficient 4).

Questions à réponses courtes

Une épreuve de 4 à 5 questions à réponses courtes ou cas pratiques dans le domaine du droit du travail et du droit social européen permettant de vérifier les connaissances juridiques ainsi que la capacité à analyser une situation et proposer une solution appropriée (durée : 3 heures ; coefficient : 3).

Composition au choix

Au choix du candidat, effectué au moment de son inscription, une composition portant sur un ou plusieurs sujets dans l’une des matières à option suivantes. Un dossier comportant 10 pages maximum est mis à disposition des candidats. La composition fait appel à des connaissances personnelles. Elle permet d’évaluer les connaissances, les qualités d’analyse et les qualités rédactionnelles (durée : 4 heures ; coefficient 3) :

  • Droit public ;
  • Droit privé ;
  • Économie de l’entreprise, politiques de l’emploi et politiques sociales ;
  • Santé et sécurité au travail, ergonomie et organisation du travail ;
  • Sciences de la matière ou de la vie.

Épreuves d’admission

Mise en situation

Une mise en situation individuelle à partir d’un sujet tiré au sort suivie d’un entretien individuel, tendant à apprécier les aptitudes du candidat à la résolution d’un cas pratique, à la recherche de solutions, son raisonnement face à une situation concrète (durée : quarante-cinq minutes ; coefficient 4).

Entretien avec le jury

Un entretien avec le jury permettant l’évaluation des capacités, de la motivation et des aptitudes relationnelles du candidat à être inspecteur du travail (durée : trente minutes ; coefficient 5).
L’entretien débute par une présentation par le candidat de son parcours et de sa motivation. En vue de l’épreuve d’entretien, le candidat admissible adresse une fiche individuelle de renseignement au service gestionnaire du concours à une date fixée par le service et avant le début des épreuves d’admission.
En vue de cet entretien, le jury utilise une grille d’évaluation dont le contenu est chaque année mis en ligne sur le site internet du ministère du travail.
Toute note égale ou inférieure à 6 sur 20 est déclarée éliminatoire après délibération du jury.

Épreuve de langue

Épreuve de conversation dans la langue choisie au moment de l’inscription en anglais, espagnol, portugais, allemand, italien ou polonais sur la base d’un texte rédigé dans cette langue (durée : quinze minutes ; coefficient 1 ; préparation : quinze minutes).

Concours interne et troisième concours

Épreuves d’admissibilité

Rédaction

Rédaction, à partir d’un dossier n’excédant pas 25 pages se rattachant aux questions de travail ou d’emploi et de formation professionnelle, d’une note permettant de vérifier les qualités de rédaction, d’analyse et de synthèse du candidat ainsi que son aptitude à dégager des solutions appropriées (durée : quatre heures ; coefficient 4).

Questions à réponses courtes

Une épreuve de 4 à 5 questions à réponses courtes ou de cas pratiques dans le domaine du droit du travail et du droit social européen permettant de vérifier les connaissances juridiques ainsi que la capacité à analyser une situation et proposer une solution appropriée (durée : trois heures ; coefficient 3).

Épreuves d’admissibilité spécifique au concours interne

Au choix du candidat, effectué au moment de son inscription, une composition portant sur un ou plusieurs sujets dans l’une des matières à option suivantes. Un dossier comportant 10 pages maximum est mis à disposition des candidats. La composition fait appel à des connaissances personnelles. Elle permet d’évaluer les connaissances, les qualités d’analyse et les qualités rédactionnelles (durée : quatre heures ; coefficient 3) :

  • Droit public ;
  • Droit privé ;
  • Économie de l’entreprise, politiques de l’emploi et politiques sociales ;
  • Santé et sécurité au travail, ergonomie et organisation du travail ;
  • Sciences de la matière ou de la vie.

Épreuves d’admission

Mise en situation

Une mise en situation individuelle à partir d’un sujet tiré au sort suivie d’un entretien individuel, tendant à apprécier les aptitudes du candidat à la résolution d’un cas pratique, à la recherche de solutions, son raisonnement face à une situation concrète (durée : quarante-cinq minutes ; coefficient 4).

Entretien avec le jury

Un entretien avec le jury permettant l’évaluation des capacités, de la motivation et des aptitudes relationnelles du candidat à être inspecteur du travail ainsi que les acquis de l’expérience professionnelle (durée : trente minutes ; coefficient 5).
Pour conduire cet entretien qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.
En vue de cet entretien, le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle.
En vue de cet entretien, le jury utilise une grille d’évaluation dont le contenu est chaque année mis en ligne sur le site internet du ministère du travail.
Toute note égale ou inférieure à 6 sur 20 est déclarée éliminatoire.

Épreuve facultative de langue étrangère

Les candidats au concours interne et troisième concours peuvent, s’ils en font la demande au moment de leur inscription, subir une épreuve facultative de langue étrangère consistant en un entretien à partir d’un texte court rédigé dans l’une des langues suivantes : allemand, anglais, espagnol, italien, portugais ou polonais (durée : quinze minutes ; coefficient 1 ; préparation : quinze minutes).
Les notes obtenues à l’épreuve facultative de langue vivante ne sont prises en compte que pour leur part excédant la note de 10 sur 20. Les points supplémentaires obtenus à l’épreuve facultative sont ajoutés au total des points obtenus aux épreuves obligatoires, en vue de l’établissement de la liste d’admission.

Enseignants disponibles

Équipe disponible de 8h à 22h

Équipe experte du concours de conseiller des affaires étrangères CAEO

Enseignants experts

Plateforme WEB

Plateforme WEB dédiée au concours d’Inspecteur du Travail

Enseignement autour de l'actualité

Enseignements mis à jour en fonction de l’actualité

Support de révision

Supports de révision

Cours par visioconférence

Tous nos cours accessibles par visioconférence